Bonjour,

Et oui, tous les 5 ans, il faut recycler son examen : hier, c’était mon certificat « tout mode toute classe » qu’il fallait renouveler.

C’était également l’occasion de tester la « nouvelle formule » de l'examen,  avec , pour les renouvellement incluant les classe 1 et / ou 7 un examen allongé à 65 ou 80 questions.

Pour cela, je me suit rendu sur le centre d’examen de Toulouse, à l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile).

Première bonne surprise, l’école a été rénovée et c’est dans une grande salle neuve que se déroule l’examen.

Ambiance calme, conditions idéales. Côté tables, les surveillants nous permettent d'en ajouter une deuxième.

Première constatation : nous ne sommes pas très nombreux : environ 20 candidats pour les initiaux et idem pour le renouvellement.

Echanges avec mes stagiaires initiaux qui ont planché sur l’étude de cas le matin : classe 3 à 9 ou classe 2 : ils sont confiants. Pour ceux qui passaient les épreuves pour la classe 7 et/ ou la classe 1, une nouvelle difficulté apparait : ils se sont concentrés sur l’EDC classe 7 qu’ils ont peaufiné et ils ont manqué de temps pour la classe 1 derrière : rappelons que la note éliminatoire se trouve désormais sur chacune des EDC, il faut donc atteindre la note de 10/20 sur chacune des EDC. Mais il n'y a plus répartition de temps à gérer entre QCM et EDC.

Vient le début des épreuves : quelques difficultés à trouver sa place car les tables sont étiquettées également pour un examen du lendemain et ne sont pas dans l’ordre prévu par le CIFMD…..

Ensuite, le déroulé est habituel : les questions sont réparties en 15 premières questions « TC » tous modes puis 75 questions où sont mélangés les différentes classes sur tous les modes.  La fiche de réponses a été revue mais le CIFMD avait mis ne ligne cette fiche courant septembre dons pas de surprise de ce côté là.

Je prends le partie de répondre à l’ensemble des questions ADR, puis RID, puis ADN sur la feuille d’examen. Puis fastidieux exercice de recopie : c’est 80 questions qu’ils faut noircir une à une sans erreur : une petite vérification, et je m’aperçoit qu’à deux reprises, j’ai recopié de travers.  

Il suffit de corrigé en dessous, mais un examen plus long rend tout de même l’épreuve plus éprouvante !

A voir sur les statistiques de réussite….

Côtés retours stagiaires et "sortie de salle" : avis mitigé : peu de personne ont fini "en avance". Avis général pour dire que les questions n'étaient pas très simple.

De mon côté, je remarque quand même quelques questions "habituelles" mais assez peu de questions avec réponses "sans vérifier".

En résumé : Il faut se préparer un minium : même le renouvellement est devenue une véritable épreuve !